4 juin 2021

Entretien avec Caroline Pinatel, Directrice Générale de la Régie du Rhone SA au sein de Gérofinance / Régie du Rhône

Par Laura

Présentez-vous brièvement ?

J’occupe les fonctions de Directrice Générale de la Régie du Rhone SA au sein de Gérofinance / Régie du Rhône. Passionné par mon métier depuis 15 ans, je suis Responsable Client pour Foxstone depuis le début de notre collaboration.

Pourriez-vous résumer votre parcours professionnel ?

Après des études de Droit, je me suis spécialisée dans l’immobilier au sein de l’IEI (Institut en Etudes Immobilières). Dès l’obtention de mon diplôme en 2005, j’ai intégré la Régie du Rhône SA, pour ne plus la quitter. J’ai complété ma formation en 2013 avec le diplôme supérieur d’administratrice de biens immobiliers. Du poste d’Attachée de Direction au service Gérance à celui de Directrice générale, j’ai eu l’opportunité d’évoluer avec la Régie elle-même qui forme désormais la belle enseigne de Gérofinance / Régie du Rhône. Investie dans la formation, je suis chargée d’enseignement pour les apprentis et employés de régies à l’APGCI ainsi que pour le Brevet Fédéral des Gérants à la SVIT School. J’ai aussi l’honneur d’être membre actif au sein des Comités de l’APGCI et du SVIT Romandie.

Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans le domaine de l’immobilier ?

Pour un caractère hyperactif comme le mien, la diversité des matières traitées et des profils rencontrés permettent que la passion soit chaque jour renouvelée. 

Ma fonction m’offre à la fois une vision généraliste de l’immobilier et celle du détail de la gestion d’un bien concret, tout en gérant des relations humaines au contact de nos clients et collaborateurs.

Quels sont les principaux enjeux du métier de Régisseur sous l’ère numérique ? Et les principales opportunités ?

La conjoncture positive du marché depuis de nombreuses années et les lois qui le régissent n’ont pas encouragé le monde immobilier en général à être précurseur en la matière par rapport à d’autres branches d’activité, il faut le reconnaître.

Les perspectives changent et s’adapter aux nouveaux besoins et usages est essentiel, qu’il s’agisse de la façon même d’appréhender le monde de l’immobilier avec de nouveaux modes d’utilisation des locaux ou de formes d’investissement dans la pierre comme le propose Foxstone, ou encore qu’il s’agisse de gérer nos relations avec nos clients locataires et propriétaires pour leur offrir plus de transparence et de services.

L’enjeu est de simplifier les processus et la communication pour tendre à davantage de fluidité et proximité avec nos clients. Nous avons également l’opportunité de renforcer la maîtrise des données afin d’être plus performants en matière de reporting et de conseils dans des domaines de plus en plus pointus et diversifiés. Dans une activité à faible marge comme celle de Régisseur, digitaliser des tâches de base est incontournable pour dégager du temps au profit de celles à plus-value qui nécessitent de l’humain, ressource la plus précieuse.

Quelles sont les perspectives d’évolution du marché immobilier résidentiel romand ?

Nous avons l’opportunité de connaître un marché attractif et stable, même si dans certaines régions, nous avons une vigilance accrue sur le risque de vacance. Au-delà des incertitudes liées au monde financier, nous sommes confrontés à celles générées par la crise sanitaire dont il serait prématuré de mesurer les conséquences. Il s’agira de suivre les aspirations de nos locataires à s’éloigner des centres pour avoir plus d’espace, mouvement favorisé par le le télétravail. 

Nous devons rester attentifs à tous ces signes qui modifieront la demande à court terme et l’offre à moyen terme. Nous constatons également que les locataires changent plus facilement de logement et avons constaté l’arrivée de nombreuses nouvelles constructions. Les propriétaires doivent veiller au bon état d’entretien et aux équipements proposés aux locataires pour que leurs biens demeurent attractifs. Il conviendra aussi de suivre les mesures énergétiques qui devraient impulser une évolution du marché en termes d’investissements nécessaires des propriétaires et d’impact sur les loyers.

De quelle façon collaborez-vous avec Foxstone ?

J’ai eu l’opportunité de pouvoir échanger avec Foxstone dès sa création et de collaborer à la mise en place de la gestion avec la Régie dès l’acquisition du premier immeuble. Nous avons participé aux réflexions, que ce soit au sujet de la forme du mandat, des baux ou encore des pratiques comptables adaptées à la multiplicité des propriétaires. Comme Responsable client de Foxstone au sein de la Régie, je supervise le Groupe en charge de la gestion du quotidien et suis la référente en matière de stratégie de gestion. Au quotidien, nous nous chargeons des relations avec les locataires et assurons la gestion technique des immeubles. Nous soumettons des propositions, échangeons et obtenons des décisions rapides. Le but commun est de délivrer une gestion proactive et dynamique dans l’intérêt des clients finaux.

Notre collaboration est très enrichissante car elle est agile. Nous adaptons notre collaboration en fonction de l’évolution constante de Foxstone, des besoins, des échanges d’expérience. Nous mettons à profit notre expérience à la lumière d’une vision  novatrice sur les manières de procéder (comme pour les Assemblées digitales).

Comment Foxstone se différencie-t-il dans sa gestion par rapport à un propriétaire traditionnel ?

Foxstone réunit les caractéristiques de différentes catégories de propriétaires tout en étant unique :  l’attachement du propriétaire privé attentif aux particularités de son objet avec le regard professionnel du propriétaire institutionnel sur son parc immobilier mutualisant les compétences.

En effet, Foxstone a les mêmes exigences qu’un propriétaire privé qui s’intéresse aux détails de la gestion afin d’en avoir un suivi précis et maîtrisé, tout en respectant, comme un propriétaire institutionnel, des règles de contrôle et de reporting, nécessaires afin de pouvoir donner les informations fiables aux copropriétaires en investissement participatif et répondre aux objectifs convenus lors de l’acquisition d’un immeuble. Foxstone, comme Asset Manager, assume son rôle de responsabilité pour autrui, et ce pour chacun des immeubles de manière adaptée et différenciée.

Foxtsone offre à la fois une vision de l’immobilier comme outil de placement tout en rattachant l’investissement au choix d’un bien concret en particulier.

Que pensez-vous du système d’assemblée générale digitale développé par Foxstone ?

Avant  la crise sanitaire que nous connaissons, Foxstone a mis en place ce système totalement dématérialisé tout en le conformant aux exigences légales de l’organisation desdites assemblées. L’outil est très facile d’utilisation et offre beaucoup de transparence. Il permet à chaque investisseur de pouvoir prendre connaissance des informations et voter où et quand il le souhaite. L’investisseur ne perd pas pour autant la possibilité d’interagir, de poser des questions et de recevoir les réponses attendues. Une évidente longueur d’avance dans un contexte sanitaire où les réunions publiques se sont avérées compromises !

Un grand merci à Caroline Pinatel d’avoir accepté de répondre à nos questions.

Plus d’informations: Gérofinance / Régie du Rhône

Devenez copropriétaire
Créez un compte sans engagement et accédez aux offres. C’est gratuit!
Inscrivez-vous