10 juin 2021

Entretien avec Etienne Nagy, Administrateur et Directeur Général de Naef Immobilier

Par Laura

Présentez-vous brièvement ?

Je suis Administrateur et Directeur Général de Naef, actif au sein du groupe depuis 30 ans et au bénéfice d’une formation académique avec une licence HEC et Master de l’Institut des Etudes Immobilières et en Expertise Immobilière (EPFL).

Vous êtes directeur général et administrateur de la Régie Naef. Quels sont les principaux défis à venir dans le métier de Régisseur ?

Le métier est en pleine évolution notamment au niveau de la digitalisation. Naef œuvre depuis plus de 10 ans dans cette voie avec des processus qui sont quasiment totalement dématérialisés. Néanmoins nous sommes très attentifs à la relation humaine avec nos clients afin de leur prodiguer des conseils pointus et spécialisés.La transition énergétique est un défi majeur pour l’immobilier, de par sa forte empreinte carbone. Nous œuvrons dans ce sens à travers la production de bilans énergétiques pour tous nos propriétaires afin de les accompagner dans cette évolution.

Quels sont les outils digitaux que votre régie met à disposition des locataires ? Et des propriétaires ?

C’est un des axes majeurs de notre stratégie de croissance. Nous disposons d’un service informatique interne qui développe des fonctionnalités spécifiques qui viennent se superposer à notre progiciel Quorum. Nous avons également développé plusieurs plateformes interactives avec nos clients, nos fournisseurs et nos locataires.

Le dernier développement est Naef@home qui permet aux locataires de présenter de manière informatique toute demande de travaux en lien avec leur appartement. Quant à nos plateformes propriétaires, elles sont spécifiquement dédiées à nos propriétaires d’immeubles locatifs e-pro et à nos copropriétaires e-copro.

Que pensez-vous du crowdfunding immobilier et notamment du modèle Foxstone ?

Il s’agit d’une nouvelle forme d’investissement dans l’immobilier qui offre des perspectives intéressantes. Elle ouvre la voie à la « démocratisation » de l’investissement immobilier, soit un plus grand accès à ce marché qui jusque-là était réservé à des personnes disposant de capitaux importants.

Le modèle Foxstone est particulièrement impressionnant de par la mise en place de tous les processus hautement digitalisés allant de l’achat d’une part du bien immobilier jusqu’à la participation aux séances d’assemblées générales. Par ailleurs, ce modèle est appelé à encore évoluer à travers l’utilisation de la blockchain. Nous sommes très intéressés à suivre ces évolutions et rester très proches de Foxstone.

Pouvez-vous décrire la collaboration entre la Régie Naef et Foxstone?

Naef a été retenue comme régie par Foxstone pour gérer une partie des immeubles du portefeuille. Les deux entités sont très proches au niveau des philosophies de développement dans la voie digitale. Nous avons su présenter quelques biens d’investissement également à Foxstone qui a su se montrer réactif dans ses capacités à se déterminer pour l’acquisition de ces immeubles. 

Par ailleurs, Foxstone s’est également intéressée à la solution Khephren qui est une plateforme qui permet la consolidation des données d’un portefeuille de gérance ainsi que toute une série de simulations d’ordre technique, économique et énergétique. Naef, à travers sa filiale Acanthe, est partenaire de la solution Khephren.

Merci à Etienne Nagy d’avoir accepté de répondre à nos questions.

Plus d’informations: NAEF

Devenez copropriétaire
Créez un compte sans engagement et accédez aux offres. C’est gratuit!
Inscrivez-vous